Le reconditionné émet-il plus d'ondes ?

Gain Complete Visibility Into Your Ai

En 2021, près d’un mobile vendu sur cinq était un modèle reconditionné. Soit 17% des ventes réalisées. Bien que l’achat de produits de seconde main représente un réel avantage financer pour les consommateurs. Consommer sur le marché de l’occasion n’en est pas moins un acte militant en faveur de l’économie circulaire.

Mais alors, les téléphones reconditionnés émettent-ils plus d'ondes que les produits neufs ?

Les ondes, qu’est-ce que c’est ? 

Les ondes émises par les téléphones sont des rayonnements électromagnétiques. Il s'agit de la combinaison d'un champ électrique et d'un champ magnétique qui se propage dans l'environnement. En fin de course, elles sont destinées à atteindre des récepteurs radio, des antennes de réception de téléphonie cellulaire, des récepteurs de télévision, etc.

Pourquoi certains appareils émettent-ils plus d'ondes que d'autres ?
Il est possible que certains smartphones émettent plus d'ondes que d'autres. La raison est due au composant du terminal. Les antennes, les émetteurs-récepteurs et le modem ont un impact sur les ondes qui sont émises d'un modèle à un autre. A titre d'exemple, une recherche menée par Phone Android en 2021 montrait que la valeur des ondes émises par un Samsung Galaxy Note 8 était de 0,173 W/kg, à l'inverse celle émise par un Samsung Galaxy S20+ 5G était de 1,57 W/kg.

Un smartphone d'occasion n'émet pas plus d'ondes 

L'UFC Que Choisir a mené son étude sur 12 smartphones reconditionnés de revendeurs différents. Deux modèles ont été sélectionnés des iPhone 11 et des Galaxy S9. Ils ont été envoyés en laboratoire pour mesurer leurs Débit d'Absorption Spécifique tête et membres. Le DAS correspond à une partie de l'énergie transportée par les ondes électromagnétiques qui sont absorbées par le corps humain. L'objectif de l'opération étant de savoir si la première vie des appareils et donc le changement de certaines pièces et composants pourrait avoir un impact sur l'émission. On peut se demander si de telles modifications sur un appareil l'obligeraient à émettre davantage d'ondes pour se relier au réseau.

Résultat : les mobiles reconditionnés testés n'ont pas émis plus d'ondes que des produits neufs. D'ailleurs, ils ont tous révélé des DAS inférieurs à la limite réglementaire. 

Les ondes sont-elles dangereuses pour la santé ?
L'étude "Interphone" menée en 2019 sur plus près de 10 000 personnes met en avant une augmentation du risque du cancer du cerveau, plus l'utilisation du mobile est élevée.

Toutefois, l'enquête ne prend pas en compte les conditions d'utilisation des appareils. Pourtant des gestes simples peuvent être adoptés pour réduire le contact avec les ondes de nos téléphones. Il faudrait par exemple favoriser l'usage d'un casque audio ou d'écouteurs lors d'une conversation téléphonique. Réduire le contact trop proche avec son appareil en le laissant à plus de 10cm de soi. Ecourter les appels lorsque l'on est en mouvement dans un train ou une voiture. Idem pour ceux passés depuis un endroit qui capte mal, comme dans une maison avec des murs épais ou dans un sous-sol. C'est lors de ces moments-là que les mobiles, neufs ou reconditionnés, chauffent le plus, que la batterie est davantage sollicitée et donc qu'ils émettent le plus d'ondes pour fonctionner convenablement. 
De nouvelles recherches sont en cours, afin d'analyser l'effet des ondes sur le long termes. Elle sont réalisées sur des populations tout au long de leur vie pour voir si l'incidence entre les ondes et les cancers du cerveau est réelle.

Tests et contrôles sur les téléphones portables reconditionés 

Avant d’être reconditionnés, un mobile a vécu une première vie. En amont de se mise sur le marché du reconditionné, un smartphone doit subir de nombreux tests afin de lui apporter d’éventuelles réparations. Le but de l'opération étant de se rapprocher au maximum d’un produit neuf. Pas moins de 30 points de contrôle permettent alors de certifier que l’appareil est conforme à une remise en vente.

Les téléphones sont également gradés en fonction
de critères précis et réalistes donnant rapidement une idée de l’état esthétique de l'appareil. En aucun cas, un grade ne juge l’aspect technique ou fonctionnel du matériel. Chez Dipli, nous avons développé nos propres grades selon notre cahier des charges pour fournir une qualité constante et une traçabilité vérifiée quel que soit la provenance du stock.

Et enfin, dans le but d'assurer la sécurité de tous, l'effacement complet des données présentes sur les mobiles est réalisé. Il s'agit d'une étape indispensable qui est réalisée par nos partenaires et gérée via des logiciels conformes à la réglementation européenne sur
la protection des données et la vie privée (RGDP) : Blancco , NSYS Group, Piceasoft, etc.

Le reconditionné : un impact économique et écologique

Plus de 7 Français sur 10 sont prêts à renoncer aux produits neufs. Le marché du réemploi a le vent en poupe et c'est une bonne nouvelle. La vente de smartphones reconditionnés cartonne. Ils rassemblent à eux seuls presque 60% de la demande en produits d'occasion.

Acheter un téléphone reconditionné, c'est choisir une formule économique. Avec une réduction pouvant aller de 20 à 50% par rapport à un produit neuf, le prix moyen d'un smartphone de seconde main s'élève en moyenne à 240€. 

Au delà de l'aspect financier, l'achat de seconde main, permet une réduction d'impact environnemental annuel de 55% à 91% selon les indicateurs par rapport à l'utilisation d'un smartphone neuf. 82kg de matières premières seront préservés et 25kg de GES par année d'utilisation. En 2020, avec des ventes estimées à 2,8 millions d'unités, cela reviendrait approximativement à des économies de 229 000 tonnes de matières premières et 70 000 tonnes d'équivalent CO2.

Quand on sait que la durée de vie moyenne d'un smartphone est située entre 2 et 3 ans, alors que sa production nécessite plus de 50 matériaux différents et l'extraction de plus de 20kg de matières, se tourner vers des équipements de seconde main est un message fort pour prolonger la durée de vie et amortir le coût environnemental de leur production.L'enquête menée par l'UFC Que Choisir, révèle que les mobiles reconditionnés n'émettent pas plus d'ondes. Celles qui sont émises restent dans la limite réglementaire autorisées. D'après l'association, "c’est une raison de plus pour considérer la seconde main comme une perspective intéressante lors de votre prochain achat ».

Toutefois, comme nous l'avons vu précédemment, étant donné l
es risques que peuvent présenter les ondes sur la santé, il est nécessaire de rappeler qu'un usage raisonné de son smartphone est à privilégier afin de limiter le contact avec les ondes.

Bannière emailing (1200 × 300 px)-1